Exposition « WALLMAPU Art et culture Mapuche »

La culture des Mapuches, ethnie indigène chilienne, sera également représentée avec WALLMAPU, une exposition artisanale et artistique, co-produite par ArtChili et la Coopérative mapuche Küme Mogen de Temuco, à la CASA COLORADA, centre socio culturel marseillais consacré à la culture latino-américaine. Des tissages réalisés par les groupes Witraltu Mapu de Padre Las Casas et le groupe d’ateliers de tissage Mizawün, formés de responsables et d’élèves de l’école rurale Koyam, située dans le secteur Cunco Chico de la commune de Padre Las Casas, dans la région d’Araucanie. L’exposition sera accompagnée de photographies sur le peuple mapuche, réalisées par Miguel Becerra. Elle sera également accompagnée de vidéos et de musique traditionnelle, de littérature et de poésie.

– Expo de tissages mapuches
– Photographies du peuple mapuche
– Vidéos sur l’art mapuche
– Musique
– Textes

 

Inauguration le vendredi 9 septembre (18-22h).
Repas Chilien sur place.

Lieu
CASA COLORADA
76 Rue Consolat, 13001 Marseille

L’exposition sera visible du 9 au 25 septembre 2016.

 

kumenewen LOGO

Jorge Campos, Jean-Marc Montera et Ahmad Compaoré en résidence

Pour cette première édition, le « Chili en septembre » accueillera le bassiste et compositeur chilien très connu, M. Jorge Campos, qui mènera une résidence créative avec les artistes français Jean-Marc Montera et Ahmad Compaoré, renommés également, pour jeter les bases des futures collaborations en musique et production artistique entre la France et le Chili.

 

Résidence artistique de création expérimentale musicale non ouverte au public. Concert de sortie de résidence le jeudi 15 septembre au club de jazz LE JAM à 20h30.

 

Jorge Campos (1957 Santiago du Chili) est considéré comme l’un des plus importants bassistes de  jazz fusion au Chili et en Amérique latine. Tout en menant sa carrière surtout comme soliste de jazz rock, il participe de plusieurs groupes chiliens emblématiques, comme Congreso, Fulano et Santiago del Nuevo Extremo.

D’abord influencé par le hard rock puis par la musique inspirée du folklore, il entame une exploration de la musique populaire à la fin des années 70.

Ce processus l’amènera à devenir une référence en la matière, tout d’abord avec le groupe Santiago del Nuevo Extremo de 1979 à 1986, puis avec le sextet Fulano de 1984 à 2003, où il développe son côté instrumentiste expérimental et compositeur de chansons, comme « Sentimental blues » (blues sentimental), « Lamentos » (lamentations) ou « Basura » (ordures). Il fait partie du groupe Congreso de 1986 à 2006, avec lequel il gagne beaucoup de prestige et est reconnu comme l’un des bassistes les plus importants d’Amérique latine. Sa maîtrise technique et son langage propre à la fusion d’avant-garde confirme sa place d’instrumentiste essentiel de la scène chilienne de ces deux dernières décennies.

Sa carrière de compositeur et de soliste s’est inspirée de plusieurs sources, que ce soit le rock, le jazz, la fusion latino-américaine ou la musique expérimentale. Il a sorti huit disques seul, qui viennent s’ajouter à ceux qu’il a enregistrés en tant qu’instrumentiste des groupes Fulano et Congreso. Dans les années 90, il conçoit sa basse Infinity avec des microphones piézoélectriques, placés dans la nut de la basse et permettant d’amplifier les micro-tons, écrit des musiques et compose son album NU BASS. Il est reconnu comme un maître de son instrument et dans les études de sons et leurs limites.

Jorge Campos a donné des cours et des « music clinics » dans des écoles internationales prestigieuses, comme la Berkeley School of Jazz, l’Université de l’Illinois à Chicago, l’université Humboldt en Californie, le Madison Area Technical College, l’Université de Strasbourg, l’Expo de Séville, l’Expo de Lisbonne, le New York Festival, Queens, l’Electroshow de Buenos Aires, ainsi qu’à Mexico et à Barcelone.

Il est actuellement approbateur international de la marque Warwick pour les basses et les amplificateurs, pour les cordes Rotosound et les processeurs Line 6. Ses disques sont distribués en Europe et au Mexique. Sa dernière œuvre est l’album double NU-BASS, sorti en décembre 2014.

Jean-Marc Montera (France) : guitares

Guitariste issu du rock, Jean-Marc Montera s’intéresse rapidement aux musiques improvisées et expérimentales. Musicien marseillais, il multiplie les collaborations et complicités avec des musiciens de tous les horizons, lui permettant d’effacer les contraintes stylistiques et autres barrières imaginaires.

Il se produit dans les groupes AMP (avec Jean-François Pauvros et Noel Akchoté), Bad Boys (Daan Vandewalle, Christ Cutler, Arne Deforce), The Room (avec Sophie Gonthier), The Invisible Ensemble (avec Famoudou Don Moyé de l’Art Ensemble of Chicago) et a également fondé l’Ensemble d’Improvisateurs Européens autour d’Hans Koch, Thomas Lehn, Hélène Breschand, Dan Vandewalle, Lelio Giannetto, Chris Cutler et Taavi Kerikmaé. Il a collaboré avec Fred Frith, André Jaume, Barre Phillips, Pascal Contet, Gérard Siracusa, Floros Floridis, Paul Lovens, Thruston Moore, Lee Ranaldo, Louis Sclavis, Michel Doneda, Carlos Zingaro, Ahmad Compaore, Pauline Oliveros, Christian Wolff ou encore Patti Smith et Sonic Youth.

Jean-Marc Montera est également le cofondateur du GRIM (groupe de recherche et d’improvisation musicales) depuis sa création en 1978 ainsi que codirecteur (avec Hubert Colas) de montévidéo, centre de création contemporaine à Marseille depuis 1999.

Ahmad Compaoré (France) : batterie

Batteur percussioniste compositeur et improvisateur rare, Ahmad Compaoré est un musicien en liberté. Des pieds, des poings, des mains, il frappe, fouette et caresse le cuivre des cymbales, les peaux de sa batterie.

Égyptien par sa mère, Burkinabé par son père, il s’est construit un parcours à l’image de sa propre histoire, bâtie sur la rencontre entre les cultures, avec des musiciens qui l’ont aidé à se forger un destin hors du commun.

Il collabore avec des musiciens tels que Fred Frith, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Barre Phillips, Camel Zekri, Otomo Yoshihide et Louis Sclavis. Mais cette richesse de rencontres ne se limite pas à la seule création musicale, puisqu’il colabore entre autres avec la chorégraphe et danseuse égyptienne Karima Mansour.

Il enseigne aussi la batterie et les percussions contemporaines au studio La Boîte à Musique, son lieu de résidence à la Friche Belle de Mai à Marseille.

 

Une coproduction ArtChili, Grim et El Templo Rekords.

Lieu
LA BOITE A MUSIQUE / studio musical de Ahmad Compaoré (Friche la Belle de Mai)

 

 

logo-dark logoGri

 

 

Caf’Conc’ Latin

Café-concert Ensemble TRES TRISTES TIGRES + LENA KELLER

Tres Tristes Tigres
Tombant de la cordillère, volant dans la stratosphère, plongeant dans le pacifique, l’atlantique et les caraïbes, jouant avec la matière et les couches de l’atmosphère musicale, Trois Tigres Tristes est une invitation pour un voyage exploratoire d’un répertoire sud américain où sont accrochés Candombe, Milonga, Tango, Chacarera, Cumbia et Boléro.
Musique vivante. Improvisation entre le rustique et le moderne. Frappe la basse, hurle le saxophone, pleure le bandonéon.

Juan Carlos Marquez : Basse électrique, Percussion, voix
Manuel Cedrôn : Bandonéon, guitare, voix
Felipe Leôn Ortega  : Saxophone alto, flutes, voix

Soirée musical, boissons et repas chilien sur place.

Lieu
CASA COLORADA
76 Rue Consolat, 13001 Marseille

Horaire
19h

50 années de musique chilienne Jorge Campos, conférence et apéro musicale

Le musicien Jorge Campos fera une conférence sur la confrontation de l’expérience créative pendant la dictature de Pinochet et l’importance de la résistance culturelle au Café-Librairie MANIFESTEN, espace marseillais ouvert à la actualité politique et culturelle. Il traitera principalement du rôle de l’art et des artistes dans un contexte de censure, en rappelant l’histoire du « Canto Nuevo chileno », auquel il a participé en première ligne en tant que fondateur des groupes Congreso, Santiago del nuevo extremo et Fulano, entre autres.
La conférence sera accompagnée de vidéos et de musique de la période, suivi d’un apéro en musique, pendant lequel l’artiste présentera quelques thèmes de son répertoire électro-acoustique.
Soirée Co-produite par ArtChili et Label El Templo Rekords.

Repas Chilien sur place.

Contenu de la conférence

– Histoire du développement esthétique musical au Chili, hérité du mouvement de la Nouvelle chanson chilienne (Víctor Jara, Violeta Parra, Inti Illimani, Quilapayun).

– L’évolution de la musique chilienne avant et après le coup d’état militaire au Chili

– Développement récent du style du mouvement de la Nouvelle chanson chilienne, qui a eu une influence sur la chanson de tout le continent sud-américain.

– La confrontation de l’expérience créative pendant la dictature de Pinochet et l’importance de la résistance culturelle.

– Phénomènes de résistance créative.

– Analyse formelle sur le plan lyrique et de la composition de la musique créée datant de cette époque, à laquelle Jorge Campos a participé depuis 1979 (Santiago del Nuevo Extremo, Fulano et Congreso, musique d’avant-garde et expérimentale, création instantanée, innovation harmonique).

Lieu
MANIFESTEN
59 Rue Adolphe Thiers, 13001 Marseille

Horaire
à partir de 19h

 

logo-dark

 

 

Jorge Campos Trio

Situé à la Plaine, quartier des artistes à Marseille, Le JAM (ex Lounge) est une salle de concerts intimiste conçue dans l’esprit d’un club de jazz new-yorkais. En partenariat avec le label Musique Rebelle (créé à l’initiative du batteur Ahmad Compaoré), Le JAM propose une programmation éclectique.

JORGE CAMPOS TRIO [Jazz psychexpérimental]
Avec Jean-Marc Montera (guitares) et Ahmad Compaoré (batterie)
Célèbre bassiste et compositeur chilien, membre de groupes emblématiques comme FULANO, CONGRESO et SANTIAGO DEL NUEVO EXTREMO, poursuivant en parallèle une remarquable carrière de soliste en jazz rock fusion. Au cours de sa carrière, Jorge Campos a développé sa facette de musicien expérimental, pour devenir un des bassistes électriques les plus connus du pays. Sa maîtrise technique et son langage avant-gardiste en ont fait un musicien incontournable de la scène nationale. Il donne régulièrement des master classes et conférences dans les écoles au Chili et à l’étranger. Avec 8 disques solo à son actif, son dernier projet « Nu-Bass » est un double album sorti en 2014.

PAF : 10€ + 3€ d’adhésion à l’association.
Réservations : 06 09 53 40 41 (Henri) / 06 25 47 01 55 (Agnès).
Concerts à 20h30 / Ouverture des portes à 19h30.
Assiettes et boissons sur place.

Lieu
Le JAM
42 rue des trois rois, 13006 Marseille

Horaire
20h30

Saveurs chiliennes

Atelier de cuisine traditionnelle chilienne.

Le jeudi 15 septembre aura lieu, de 16 à 20h, un atelier de cuisine, ouvert à tous, où sera expliqué comment se préparent les fameuses empanadas chiliennes.

L’empanadas est une sorte de chausson, farci de mille et unes façons, qui vient couper les petites faims entre les repas, ou agrémenter les débuts de repas.

Un peu d’histoire…

Malgré tous les efforts des historiens de l’empanadas, personne n’a jamais pu identifier son lieu exact de naissance. Elle se perd à travers les siècles et les civilisations. L’empanada apparaît au Chili avant que Pedro de Valdivia ait eut fini de peupler le pays.
Ce petit chausson a également été baptisé «Pirru» par les Mapuches (aborigènes de la zone centre-sud du Chili), qui dénomment ainsi la farce de« Pino », la plus typique du Chili.

Capacité limitée, pré-inscription conseillée.
Pré-inscription par e-mail à contact@artchili.fr ou par SMS au 06 44 05 74 25
Participation : prix libre

Lieu
LA CANTINE DU MIDI
36 Rue Bernard, 13003 Marseille

Horaire
de 16h à 20h

Chile a la vista – Chili à la Une – Exposition de 4 photographes chiliens

La photographie sera à l’honneur avec l’expo « Chile a la vista », présentant les travaux de quatre photographes originaires de Temuco (Wallmapu), exposés à la communauté marseillaise à l’espace associatif MANIFESTEN. Quarante photos seront présentées qui illustreront la vison de leurs auteurs sur la nature et la culture populaire chilienne. Pour la première fois, Andrés Hernandez, Gaston Caliñir, Christian Santos et Miguel Becerra seront en France pour exposer leurs oeuvres. L’exposition est co-produite par ArtChili et El fabricante de imágenes de Saragosse en Espagne, espace atelier audiovisuel.

Lieu
MANIFESTEN
59 Rue Adolphe Thiers, 13001 Marseille

Horaire
Inauguration à 19h

L’exposition sera visible du 13 septembre au 4 octobre 2016.

12418936_986391164731651_2270487280756644274_o - Copy

Lancement de Chili en septembre 1ère édition

Pour célébrer son premier anniversaire, l’association franco-chilienne ArtChili organise sa première rencontre internationale d’art et culture du Chili à Marseille, en septembre 2016.

Les activités se dérouleront du 9 au 25 septembre dans divers lieux de la ville. La culture chilienne s’exprima sous différentes formes pour célébrer également la fête nationale du Chili, qui commémore la proclamation de la république chilienne en 1810.

ArtChili est une association culturelle dédiée à la création artistique et à la réalisation de projets multidisciplinaires internationaux. Elle a débuté ses activités en 2013 et pris la forme juridique d’association en 2015. Artistes et collaborateurs de nationalités et disciplines multiples, ses membres et ses associés font d’ArtChili une entité productrice d’idées en constante évolution.

La mission principale d’ArtChili est la diffusion et la promotion de l’art latino-américain en Europe et de l’art européen en Amérique latine, en assurant la gestion et les collaborations avec des structures de différents pays, indépendamment des structures étatiques, bien insuffisantes pour satisfaire les besoins des artistes et du grand public. ArtChili a formé un réseau d’amitiés et de collaboration entre des entités variées et des structures des deux continents, principalement en France et au Chili. On citera la participation de GRIM Marseille (Groupe de Recherche et d’Improvisation Musicales), El fabricante de imágenes (Laboratoire de création audiovisuelle) de Sarragosse en Espagne, le département de recherche de l’école des Beaux-arts de l’Université catholique du Chili, le département des Beaux-arts de l’Université catholique de Temuco, label El Templo Rekords, Escénica Chile, des compagnies de théâtre provenant de différents endroits du Chili et de France, et des artistes, des producteurs et des agences, intéressés par la coproduction et l’autogestion.

« Chili en septembre » 2016 est la première édition d’un festival artistique qui se déroulera chaque année à la même période à Marseille, capitale de la culture européenne en 2013 et principal lieu culturel du sud de la France, constituant les bases d’une structure qui pourrait fonctionner de façon permanente à partir de 2017.

 

Repas Chilien sur place.
Vernissage de l’exposition « Wallmapu ».

 

Lieu
CASA COLORADA
76 Rue Consolat, 13001 Marseille

Horaire
de 18h à 22h